Visiteurs

Nous avons 8 invités en ligne

Langues


Hommage à Albert PIVETTE

Il y a plus de 70 ans du 27 mai au 11 juin 1942 l’aventure humaine s’appelait BIR HAKEIM.

Discours et revue de presse ou humilité d’un carnet de route, celui d’Albert PIVETTE

Une plaque a été dévoilée le 23 juin 2012 près du monument aux morts en présence de personnalités militaires, représentants d’associations patriotiques, d’élus et de la famille.

Avec cette cérémonie commémorative et solennelle, une nouvelle page Brecéenne s’est inscrite.

Vous trouverez la présentation de cette journée sur Brecé Informations de

juillet 2012 page 2-18-19 et en cliquant sur Histoire Contemporaine. Cliquez ici

Il y a 70 ans l’aventure humaine s’appelait Bir Hakeim


Discours et revue de presse ou humilité d’un carnet de route, celui d’Albert PIVETTE

Une plaque a été dévoilée le 23 juin 2012 près du monument aux morts en présence de personnalités militaires, représentants d’associations patriotiques, d’élus et de la famille.

Avec cette cérémonie commémorative et solennelle, une nouvelle page Brecéenne s’est inscrite.

Lire la suite...
 
Histoire contemporaine

Albert Pivette, originaire, de Châtillon sur Colmont, devenu Brecéen, s'est distingué au cours du dernier conflit mondial 1939-1945. Engagé volontaire, dans l’infanterie de Marine en 1939, servant à Tripoli au Liban, refusant la défaite avec son bataillon, a vécu l’enfer de la Bataille de Bir Hakeim, dans le désert Libyen du 27 mai au 11 juin 1942.

Les Forces Françaises alliées, emmenées par le Général Koening au nombre de 3600 ont résisté pendant 15 jours ; réussissant l'exploit de tenir en échec les Troupes de

Rommel, 10 fois supérieures et pour qui la route de Tabrouk était un point stratégique visé par les troupes Italo-Allemandes. Les pertes furent conséquentes, il manquait 1200

hommes "tués, blessés ou prisonniers".Ce fut une des batailles de la guerre 1939-1945, les plus intenses en Afrique, contrariant les objectifs de l'ennemi.

 

Le chemin de la victoire et de la délivrance fut long :

- Travers ée du désert de Suez à Tunis d'octobre 1942 à mai 1943,

- Débarquement à Naples le 25 avril 1944, suivi d'affrontements meutriés en Italie,

- Direction la France, avec le débarquement dans des conditions périlleuses le 16 août 1944 à Cavalaire près de Toulon,

- Libération de Toulon, montée vers le Nord avec jonction des troupes alliées ayant débarqué en Normandie le 13 septembre 1944,

- Affrontement dans les Vosges et la Trouée de Belfort, puis la libération de l'Alsace en Février 1945,

- Ensuite retour sur les Alpes pour libérer certains Forts, sur les massifs montagneux, toujours entre les mains ennemies en avril 1945.


Enfin le 8 mai 1945, c'est officiel, la guerre est finie.

Des souvenirs mémorables ont marqué le parcours d'Albert Pivette

- La poignée de main du Général de Gaulle au Caire en septembre 1942,

- L'inoubliable défilé de la victoire à Paris le 18 juin 1945 sur l'Avenue des Champs Elysées,

- Des faits d'armes, de bravoure et trois blessures ont valu à Albert PIVETTE, nombre de médailles et de citations. Il a reçu également la Légion d'Honneur en 1985 remise par Henri Gloria, ancien de Bir Hakeim.

Ses mémoires ont été soigneusement rédigées et dactylographiées, sur un document "Récits Souvenirs Témoignages".

Un exemplaire est archivé au Mémorial de Caen sous la côte de classement TE 352

Un exemplaire est déposé au Musée de la France Libre, aux Invalides

Un troisième exemplaire est consultable en Mairie